Covid à Berlin : ce que vous avez le droit de faire…

Mise à jour du 05/11/2020

Chers parents,

Dans la situation actuelle, il est particulièrement difficile de se tenir informé sur nos droits et obligations liés à la situation sanitaire. Nous avons donc décidé d’apporter un petit éclairage sur quelques points importants et de vous donner tous les liens nécessaires si vous voulez creuser le sujet.

L’Allemagne n’impose pas de confinement à la française, mais un « lockdown » light (par rapport à celui de mars/avril) qui doit rester en vigueur jusqu’au 30/11.

A Berlin : (Source : allemand, anglais (attention, nous avons repéré quelques inconsistances dans la version anglaise, par rapport à la version allemande))

  • Les membres d’un foyer (les personnes partageant un meme logement), dans une limite de 10 personnes peuvent se promener/réunir à l’extérieur sans restriction.
  • Il est possible de se réunir à l’extérieur comme à l’intérieur avec seulement un autre foyer. Mais avec une limite maximum de 10 personnes.
  • Les membres d’un foyer peuvent se réunir avec 2 personnes issues chacune d’un foyer différent.
  • Une distance minimum de 1,5 m doit être maintenant partout où cela est possible.
  • Les Spielplätze (espaces de jeux) restent ouverts. 
  • Pour les enfants de moins de 12 ans : Il n’y a pas de limites du nombre d’enfants qui peuvent se rencontrer à l’extérieur, mais ils doivent tous faire partie de la même classe à l’école.
  • Les anniversaires sont donc possibles pour les enfants de moins de 12 ans, en extérieur, seulement avec leurs camarades de classe.
  • Le Zoo et le Tierpark restent ouverts (mais pas l’aquarium, ni les espaces fermés).
  • Pour les adultes, il reste possible de pratiquer des sports à 2 garantissant la distanciation, tels que le tennis, le tennis de table ou le badminton… mais seulement en extérieur.
  • Sont fermés : restaurants, bars, cinémas, opéras, musées, piscines, studios de fitness, de danse, saunas, et thermes, spectacles culturels, salles de jeux, salons de massages, de tatouages, de soins esthétiques.
  • A l’inverse peuvent rester ouverts : tous les magasins (avec limite de 10 m2 par personne), les écoles, les bibliothèques, les coiffeurs, physio et ergothérapie, et plus généralement les soins paramédicaux, la vente de repas à emporter, les cantines.
  • Pour les événements publics : 100 personnes max en extérieur et 50 en intérieur.
  • Les offices religieux restent également ouverts, sans limitation du nombre de personnes.
  • Le port du masque (bouche et nez) est obligatoire dans les transports publics, aux arrêts de bus, dans les commerces, les marchés, dans un certain nombre de rues de Berlin, ainsi que dans de nombreuses autres situations listées ici : allemand, anglais. Le non port du masque expose à une amende de 50 à 500 euros. Plus d’infos dans la faq ci-dessous.

Si vous souhaitez vous déplacer en Allemagne : (Sources : allemand, allemand)

  • Tous les voyages privés non essentiels doivent être suspendus. Les hôtels ne sont pas fermés, mais ont interdiction de recevoir des personnes pour des raisons touristiques. Un test corona négatif ne sera également d’aucun secours.
  • Si vous aviez réservé un hôtel/appartement : vous pouvez vous faire rembourser intégralement de toutes les avances que vous avez pu faire. Mais seulement pour les réservations pendant le mois de novembre, puisque toutes ces mesures ne sont valables que jusqu’au 30/11.
  • Les trains continuent de circuler. Les bus longues distances sont à l’arrêt.

Si vous avez prévu d’aller en France ou ailleurs hors d’Allemagne (ATTENTION les règles changent à partir de samedi !!!) : Il faut savoir que la France a été classé (dans son ensemble) comme zone risque par le RKI (Robert Koch Institut – Vous pouvez trouver la liste des pays ici). Ce classement fait que si vous revenez de France (ou d’une autre zone à risque), vous devrez :

  • vous mettre en auto-quarantaine à votre arrivée et en informer les autorités sanitaires locales (Gesundheitsamt). 
  • Vous serez dans l’obligation de rester en quarantaine chez vous pendant les 5 jours suivant votre retour, même si vous présentez un test de moins de 48h (Source : allemand).
  • A l’issue de ces 5 jours seulement, vous aurez la possibilité de passer un test qui, s’il est négatif, mettra fin à la quarantaine. Sinon la quarantaine devra durer 5 jours supplémentaires, pour un total de 10 jours.
  • Vous devez signaler aux autorités sanitaires allemandes toute apparition de symptôme lié au Covid-19 durant les 14 jours après l’entrée sur le territoire allemand, même en cas de test négatif.
  • Attention : les sanctions prévues par la réglementation allemande en cas de non-respect des mesures imposées aux voyageurs en provenance de zone classée à risque par l’Allemagne sont lourdes (plusieurs milliers d’euros d’amende, voire amende pour non-respect d’une quarantaine).

Vous pouvez obtenir plus d’informations à ce sujet en français et en allemand Bund, allemand Berlin, anglais Berlin.

Clause de responsabilité

L’APE s’efforce de diffuser des informations et des conseils en appui aux parents d’élèves de l’école Voltaire et de les actualiser dans la mesure du possible. Toutefois, ces informations ne prétendent pas à l’exhaustivité et n’ont qu’une valeur indicative dans un contexte très évolutif. La responsabilité de l’APE ne saurait être engagée. Bien que nous ayons effectué dans la mesure du possible un contrôle du contenu, nous n’assumons aucune responsabilité quant au contenu des sites externes. Les administrateurs des pages derrière des liens sont seuls responsables du contenu de leurs pages.

FAQ

Traduction de la FAQ Coronavirus de Berlin – Questions et réponses

Stand: 02.11.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

 

Vous pouvez toujours rencontrer d’autres personnes, mais vous êtes tenu de limiter au maximum vos contacts sociaux physiques en dehors de votre propre foyer. Cela s’applique en particulier aux personnes qui présentent des symptômes indiquant une infection à coronavirus, comme la toux, la fièvre, le rhume ou la perte d’odorat.

En raison de l’évolution dynamique de l’infection, des restrictions de contact s’appliquent actuellement. Dans les espaces publics et à l’intérieur, vous ne pouvez être en contact qu’avec des personnes de votre propre foyer et deux autres personnes de foyers différents. Les personnes issues de deux foyers peuvent également se réunir avec un maximum de 10 personnes.

Pour les enfants jusqu’à douze ans dans des groupes fixes d’enseignement ou de garde, ces restrictions de contact ne s’appliquent pas aux activités de plein air.

En outre, la distance minimale de 1,5 mètre par rapport aux autres personnes doit toujours être respectée. Cela s’applique également aux événements et aux réunions dans des zones privées. Lorsque la distance minimale de 1,5 mètre ne peut être respectée, chaque personne est tenue de porter un masque.

Dans certains domaines, comme celui des soins infirmiers, la distance minimale ne peut être respectée, raison pour laquelle  elle ne s’applique pas dans ce cas. En contact avec les personnes avec lesquelles vous vivez en foyer, ou en concubinage, ou pour lesquelles vous avez un droit de visite et de contact ou lorsque quelqu’un est mourant ou gravement malade, vous n’êtes pas tenu de maintenir cette distance minimale.

Les restaurants et les bars ne sont actuellement pas autorisés à ouvrir au public. Toutefois, ils sont autorisés à offrir de la nourriture lors de l’enlèvement ou de la livraison. Une interdiction de vente d’alcool de 23 à 6 heures s’applique ici.

Un couvre-bouche et nez est important dans les situations où il est difficile de respecter la distance minimale de 1,5 mètre par rapport aux autres personnes – et donc le risque d’infection augmente.

Un couvre-bouche et nez est également obligatoire pour tous dans les marchés, dans les files d’attente et sur certaines rues, lieux et places.

L’obligation de porter un couvre-bouche et nez s’applique dans les bureaux et les bâtiments administratifs ainsi que dans les ascenseurs. Lorsque vous êtes sur votre lieu de travail fixe et que la distance minimale est respectée, vous pouvez retirer le masque.

Les passagers des transports publics, dans les gares, les zones d’arrêt, les aéroports, les ferries et les terminaux de ferries, ainsi que les personnes qui se rendent dans des commerces de détail, sont également tenus de porter un masque buccal et nasal. En outre, le port de protections buccales et nasales est obligatoire dans les cantines, lors des visites chez le coiffeur ou dans les cabinets médicaux.

Lors des manifestations de plus de 20 participants, le port d’un couvre-bouche et nez est obligatoire. Un couvre-bouche et nez doit également être porté s’il y a moins de participants, par exemple s’il y a des des chœurs parlants lors de la manifestation. Les masques sont également obligatoires pour les manifestations qui se déroulent à l’intérieur.

La liste complète de toutes les zones pour lesquelles un masque est obligatoire se trouve dans l’ordonnance sur la protection contre les infections, au paragraphe 4. (Infektionsschutzverordnung).

Lorsque vous êtes obligé de porter un couvre-bouche et nez, par exemple dans les bus et les trains ou dans certaines rues commerçantes, vous devez respecter cette obligation. En cas d’infraction, vous serez condamné à une amende d’au moins 50 euros. Sont exclus de l’obligation les enfants jusqu’à l’âge de six ans, les personnes qui ne peuvent pas porter de masque en raison d’une déficience ou d’un handicap de santé, ou les personnes sourdes et malentendantes et leurs accompagnateurs.

Le couvre-bouche doit couvrir la bouche et le nez afin de réduire la propagation des gouttelettes et des aérosols provoquée par la respiration, la toux, les éternuements ou la parole.

Le paragraphe complet sur le couvre-bouche se trouve dans l’ordonnance sur la protection contre les infections, au paragraphe 4. (Infektionsschutzverordnung).

Tout grand rassemblement de personnes comporte un risque d’infection, surtout si les règles de distance et d’hygiène ne sont pas respectées. Afin de protéger la population, y compris les manifestants eux-mêmes, il a été décidé de rendre obligatoire le port d’un couvre-bouche et nez. Les organisateurs sont tenus de présenter un concept de protection et d’hygiène pour leur manifestation. Comme la nature des manifestations est telle que le nombre de participants peut changer en cours de route, des précautions supplémentaires sont à prendre en considération. Parmi celles-ci figure l’obligation de porter couvre-bouche et nez.

Si moins de 20 personnes participent à une manifestation et s’abstiennent également aux chœurs parlants, il n’est pas obligatoire de porter un couvre-bouche et nez tant que la distance minimale est respectée.

Jusqu’au 30 novembre, les concerts, les représentations théâtrales, les opéras et les salles de concert ainsi que les autres représentations artistiques et musicales avec un public local sont interdits. Cela inclut également les événements de danse et les événements qui font partie du secteur culturel, des loisirs ou du divertissement.

En outre, les événements de plus de 50 personnes à l’intérieur et de plus de 100 personnes à l’extérieur sont interdits.

Les exceptions se trouvent dans l’ordonnance sur la protection contre les infections au §6 paragraphe 3. (Infektionsschutzverordnung)

Pour les événements, il existe toujours des limites supérieures au nombre de personnes pouvant être présentes en même temps :

Dans les pièces fermées, les règles suivantes s’appliquent :

  • pour les événements privés : pas plus que les personnes de son propre foyer et deux personnes supplémentaires de foyers différents ou des groupes de dix personnes maximum de deux foyers maximum
  •     pour tous les autres événements : pas plus de 50 personnes

En plein air s’applique :

  • pour les événements privés : pas plus de personnes d’un même foyer et deux autres personnes de foyers différents ou des groupes de dix personnes au maximum de deux foyers
  • pour tous les autres événements : pas plus de 100 personnes

Les organisateurs doivent élaborer un concept de protection et d’hygiène individuelles, qui explique également comment maintenir la distance minimale et tenir un registre des présences lorsque des salles fermées sont utilisées lors de l’événement, afin de pouvoir réagir rapidement en cas d’infection éventuelle. Dans un cadre privé, un tel concept doit également être élaboré pour les événements en plein air auxquels participent plus de 20 personnes en même temps.

Les manifestations  peuvent avoir lieu sans nombre limité de participants. À partir d’une taille de plus de 20 personnes, un protecteur buccal et nasal doit être porté lors des manifestations. S’il y a des chœurs parlants, l’obligation s’applique également à une manifestation de moindre envergure. Elle s’applique également aux manifestations qui se déroulent à l’intérieur. Les responsables des manifestations respectives sont chargés de veiller au respect de la distance minimale et des règles d’hygiène, et doivent également être en mesure de l’expliquer dans un concept de protection et d’hygiène. Les personnes présentes aux manifestations n’ont pas besoin d’être répertoriées.

Lors d’événements privés et de réunions dans des espaces publics et fermés, seules les personnes d’un même foyer et deux autres personnes de foyers différents ou des groupes de dix personnes au maximum issus de deux foyers au maximum peuvent être présents.

Lors des funérailles et des célébrations organisées à l’occasion d’un enterrement, jusqu’à 50 personnes peuvent participer en plein air, dans des salles fermées ; le nombre de personnes est limité à 20 personnes au maximum. Ils doivent tenir un registre des présences afin qu’en cas d’infection, les personnes de contact puissent être localisées et informées rétroactivement. Si plus de 20 personnes sont présentes à l’extérieur, vous devez également élaborer un concept de protection et d’hygiène. Afin de vous protéger et de protéger les autres, vous êtes tenu de garder une distance de 1,5 mètre même en privé si vous avez des personnes avec vous avec lesquelles vous ne vivez pas de toute façon, par exemple.

Le Zoologischer Garten Berlin et le Tierpark-Berlin Friedrichsfelde GmbH sont ouverts au public, mais pas les zones fermées, comme l’aquarium, ou les animaleries du Zoologischer Garten et du Tierpark. Le Jardin botanique restera également fermé jusqu’au 30 novembre 2020.

Les musées, les mémoriaux et les institutions culturelles et éducatives similaires bénéficiant d’un parrainage public ou privé ne peuvent être ouverts au public avant le 30 novembre 2020. Les bibliothèques sont toutefois autorisées à prêter des livres, mais les salles de lecture restent fermées. Un couvre-bouche et nez doit être porté lors des visites.

Les points de vente au détail sont autorisés à ouvrir. Cependant, il y a une limite de mètres carrés par personne, l’accès est donc limité de manière à ce que la distance minimale puisse être maintenue autant que possible après l’entrée. La ligne directrice est la suivante : une seule personne par 10 m² de surface de vente et de locaux commerciaux. Cela s’applique aussi bien aux clients qu’aux employés. Pour les petits magasins, la règle est donc qu’une seule personne peut entrer dans le magasin pour faire des achats.

Lorsque vous faites des achats, vous devez porter un couvre-bouche et nez.

Il est interdit de servir, de distribuer et de vendre des boissons alcoolisées entre 23 heures et 6 heures le lendemain.

 

 

 

Les salons de coiffure et les services qui servent à fournir des traitements médicaux de base, tels que la physiothérapie et la podologie, sont autorisés à ouvrir. Les clients ainsi que le personnel proche du corps sont tenus de porter un couvre bouche et nez et de respecter les règles d’hygiène.

Les studios de bronzage et les solariums sont autorisés à ouvrir.

Les galeries privées dont l’objectif principal est de vendre des œuvres d’art peuvent ouvrir. Toutefois, aucun événement tel que des vernissages ne peut avoir lieu.

Les marchés aux puces, aux antiquités et à l’art peuvent ouvrir. Des écoles de langues, des établissements d’enseignement privé pour adultes et des auto-écoles peuvent ouvrir.

Les cantines sont autorisées à ouvrir sous réserve du respect des règles d’hygiène et de la documentation relative à la fréquentation. Les utilisateurs doivent maintenir une distance minimale de 1,5 mètre et ne peuvent s’asseoir à une table qu’à deux.

Les bistros, cafés et restaurants ne peuvent pas ouvrir au public. Les discothèques, bars et autres établissements similaires resteront également fermés. Un service de récupération et de livraison de nourriture et de boissons peut être proposé. Aucun alcool ne peut être vendu entre 23 heures et 6 heures du matin.

Les piscines peuvent être ouvertes pour une utilisation dans le domaine du sport professionnel, pour le sport comme matière d’enseignement dans les écoles publiques et les écoles indépendantes, dans les établissements de formation professionnelle et comme activité d’enseignement liée aux études dans les universités, ainsi que pour un traitement thérapeutique.

Dans tous les domaines, les règles de protection et d’hygiène applicables doivent être respectées.

Vous trouverez de plus amples informations sur les métiers autorisés à ouvrir dans le guide d’interprétation.

Les clubs, les foires commerciales, les expositions de type foire, les marchés de Noël et les marchés spéciaux, les salles de jeux, les casinos et les agences de paris ne sont pas autorisés à ouvrir. Les lieux de divertissement tels que les cinémas, les théâtres et les salles de concert, les discothèques, les bars à shisha et les restaurants fumeurs doivent également rester fermés au public.

Les hôtels et les exploitants de maisons de vacances et d’établissements similaires ne peuvent pas proposer d’hébergement aux touristes.

Les studios de cosmétiques et autres établissements dans le domaine de l’hygiène personnelle, tels que les cabinets de massage, les studios de tatouage ne peuvent pas ouvrir. Toutefois, les traitements médicaux indispensables tels que la physiothérapie sont autorisés.

La prostitution ne peut être pratiquée à des fins commerciales ni à l’intérieur ni à l’extérieur des locaux.

Vous trouverez de plus amples informations sur les métiers et les commerces dans le nouveau règlement au §7.

Vous trouverez de plus amples informations sur les métiers dont l’ouverture est interdite dans le guide d’interprétation.

 

Les activités sportives ne sont possibles que dans une mesure limitée. Les salles de sport, studios de danse et autres installations similaires doivent rester fermés jusqu’à la fin du 30 novembre 2020. Les sports ne peuvent être pratiqués que sans contact.

Les sports sans contact ne peuvent être pratiqués que seuls, avec des membres de votre propre foyer ou avec une autre personne d’un autre foyer, à condition que la distance minimale soit respectée. Cette restriction des contacts pendant le sport ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans, à condition qu’ils s’exercent en plein air en groupes fixes. Dans ce cas, le groupe peut comprendre jusqu’à 10 participants plus une personne chargée de la supervision. Il existe également une exception à la restriction des contacts pour les sports professionnels. Pour les activités sportives sur les installations sportives, il faut documenter la présence des participants.

Les règles générales du règlement sur la protection contre les infections sont toujours applicables. Les personnes responsables doivent informer les participants avant le début de la formation sur les concepts correspondants en matière de protection et d’hygiène et veiller à ce qu’ils soient mis en œuvre.

Le sport de compétition dans la Bundesliga allemande, les ligues internationales et les systèmes de compétition comparables est autorisé, à condition qu’il se déroule dans le cadre d’un concept d’utilisation et d’hygiène de la fédération sportive respective. Les spectateurs ne sont pas autorisés.

Pour soutenir les clubs sportifs à but non lucratif de Berlin, un “Rettungsschirm Sport” (parachute de secours) est mis en place, dont l’organisation est assurée par l’Association sportive du Land de Berlin. Les demandes peuvent être trouvées en ligne sur le site du Landessportbund. Cette offre est valable jusqu’au 28.02.2021. Seuls les clubs sportifs dont il est prouvé que les dommages ont été causés par la pandémie de Corona bénéficieront d’un soutien financier. Le Sénat met 8 millions d’euros à disposition à cette fin.

En raison de la dynamique des infections, vous devez éviter les voyages inutiles. À l’heure actuelle, il existe une interdiction de séjour des touristes pour la nuit dans tous les Länder d’Allemagne. La possibilité de voyager en Allemagne de Berlin vers un autre Land dépend des réglementations des Länder concernés. 

Pour l’Allemagne, le gouvernement fédéral a mis en place une page d’information sur les règlements spécifiques relatifs au coronavirus et les ordonnances générales actuellement en vigueur.

L’administration de la santé du Sénat recommande de se faire tester si :

  • Vous présentez des symptômes typiques de Covid-19 ou tout autre symptôme de maladie respiratoire aiguë.
  • Vous avez été en contact avec des cas confirmés de Covid-19 – par exemple, des personnes du même ménage ou des personnes qui ont été identifiées comme contagieuse via l’application d’alerte Corona
  • Vous travaillez dans un hôpital, un centre de réhabilitation ou une maison de retraite et vous vous occupez de patients atteints de Covid-19.
  • Vous travaillez, vivez ou vous rendez régulièrement dans un établissement ou un logement collectif où il y a une éclosion de Covid-19.

Les personnes qui répondent à ces critères doivent contacter leur autorité sanitaire compétente (Gesundheitsamt ) pour obtenir des précisions. Le médecin de santé publique décidera de la suite de la procédure et de l’opportunité de rester chez soi en isolement ou d’être traité comme un patient hospitalisé, en fonction des critères de l’Institut Robert Koch et de la situation individuelle du patient. Si un test est effectué et que vous attendez le résultat, veuillez vous isoler à la maison – au départ pendant 14 jours et suivre les règles d’hygiène.

Pour les personnes qui présentent des symptômes aigus et/ou qui présentent des signes cliniques de maladie respiratoire virologique, mais qui n’ont pas eu de contact avec un cas confirmé de corona, le médecin traitant décidera de la suite de la procédure. Vous pouvez également vous adresser à un cabinet spécialisé dans le traitement des maladies coronariennes. Si le médecin traitant décide qu’un test doit être effectué, les compagnies d’assurance maladie en couvriront les coûts. Les personnes sans assurance maladie allemande devraient clarifier la prise en charge des coûts directement avec leur compagnie d’assurance étrangère. Tout contact doit d’abord se faire par téléphone. Les contacts directs avec d’autres personnes doivent être évités.

L’administration du Sénat pour la santé (Senatsverwaltung für Gesundheit) a mis en place une ligne d’assistance téléphonique que vous pouvez appeler : 030/90282828. Vous pouvez également contacter l’Association des médecins de l’assurance maladie obligatoire (Kassenärztlichen Vereinigung) par téléphone au 116117.

Si vous présentez des symptômes ou si vous pensez être infecté par le virus corona, vous devez suivre la procédure décrite sous “Qui doit se faire tester ? Votre médecin ou les autorités sanitaires décideront ensuite de la suite de la procédure. Si un test doit être effectué, vous pouvez être envoyé dans l’un des centres spéciaux d’examen, en fonction de la gravité de votre maladie respiratoire.

Avant même de connaître le résultat de votre test, vous devez vous isoler, c’est-à-dire rester à la maison, éviter tout contact étroit de moins de deux mètres, respecter les règles d’hygiène des mains et porter un protecteur buccal et nasal si vous êtes en contact avec d’autres personnes.

La règle de base est la suivante : réduisez vos contacts et observez si vous avez des symptômes. L’obligation de vous mettre en quarantaine dépend de votre contact avec la personne testée positive. Un contact plus étroit comprend le contact par le biais, par exemple, d’une conversation directe qui a duré plus de 15 minutes à une distance de moins d’un mètre et demi à deux mètres, ou lors de célébrations où la situation dans la salle est confuse.

La personne testée positive doit signaler ses propres contacts plus étroits à sa propre autorité sanitaire (Gesundheitsamt). Ensuite, le suivi officiel commence. En règle générale, seuls les contacts plus étroits qui ont eu lieu dans les deux jours précédant l’apparition des symptômes sont enregistrés. Si vous êtes inscrit comme personne de ce groupe, votre service de santé publique vous contactera et précisera si vous êtes une personne de contact au premier degré. Si c’est le cas, une quarantaine est généralement imposée. Il est également possible qu’une quarantaine temporaire soit imposée si vous n’avez pas eu de contact direct avec la personne, mais que vous avez été dans une pièce avec elle pendant une période plus longue, par exemple lors d’activités sportives.

Si vous avez découvert au préalable d’untel contact positif – par exemple par un appel téléphonique personnel – reconstituez ensemble si vous avez eu un contact étroit ou si vous pouvez l’exclure. Si vous appartenez au cercle des proches, réduisez vos propres contacts par mesure de précaution et signalez-le à votre bureau de santé (Gesundheitsamt). Si vous présentez des symptômes, veuillez également en informer le bureau de santé competent (Gesundheitsamt). Si vous êtes une personne de contact au premier degré, le service de santé publique vous envoie généralement en quarantaine et vous fait passer un test de dépistage. Il est possible que vous restiez en quarantaine même si vous avez été testé négatif, car le résultat n’est qu’un instantané.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur le suivi des contacts dans les diagnostics au RKI.

Presque tous les quartiers à Berlin ont émis des ordonnances générales relatives à la quarantaine. Vous pouvez trouver plus d’informations sous la rubrique Règles de quarantaine des quartiers.

Le Sénat a mis au point un système de feux de signalisation pour évaluer avec précision la situation de la pandémie pour Berlin et en déduire toute nécessité d’action. Afin de pouvoir évaluer l’impact des mesures adoptées, il a été convenu de définir des indicateurs axés sur la dynamique de transmission, d’une part, et sur la charge pesant sur le système de soins de santé, d’autre part. À cette fin, le taux de reproduction, le nombre de nouvelles infections et l’utilisation des lits de soins intensifs sont pris en compte. Ensemble, les trois indicateurs donnent une image significative de la situation épidémiologique. 

  • Indicateur du taux de reproduction :

Le taux de reproduction est le nombre de personnes infectées par une personne infectée. Une valeur supérieure à 1 entraîne une dynamique d’infection. Si la valeur est supérieure à 1,1 pendant au moins trois jours consécutifs, le feu devient jaune. Si le taux de reproduction est d’au moins 1,2 pendant au moins trois jours consécutifs, le niveau rouge est atteint. 

  • Indicateur Nombre de nouvelles infections par semaine :

Le nombre de nouvelles infections a été classé par le Sénat comme suit : Le niveau rouge est atteint lorsque 30 personnes pour 100 000 habitants* ont été nouvellement infectées par semaine. Le niveau jaune est atteint lorsque 20 personnes pour 100 000 habitants* ont été nouvellement infectées par semaine. Le niveau du vert se situe en dessous. 

  • Indicateur Utilisation des lits de soins intensifs :

Si le nombre de lits de l’unité de soins intensifs requis pour les patients COVID-19 est supérieur à 15 %, le feu de signalisation est mis sur jaune. Si le taux d’occupation est supérieur à 25 % de la capacité disponible, le feu passe au rouge. Le niveau vert est inférieur à 15 %. 

  • Signifie les phases de feux de signalisation ” jaune ” et ” rouge ” :

Si deux des trois indicateurs susmentionnés sont jaunes, il est nécessaire d’en discuter au Sénat et de préparer des mesures éventuelles. Si deux des trois indicateurs ci-dessus sont rouges, cela nécessite la mise en œuvre de mesures ou le retrait de l’assouplissement.

Suivez les instructions générales d’hygiène qui s’appliquent également aux virus de la grippe, par exemple :

 

  • Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement pendant au moins 20 secondes.
  • n’éternuez pas dans votre main, mais dans le creux de votre bras
  • limiter le plus possible de vous toucher au visage 
  • Éviter de serrer la main
  • Garder une distance avec les personnes malades
  • une ventilation fréquente des espaces intérieurs

 

Essayez également de garder une distance minimale avec les autres personnes. Si vous ne pouvez pas le faire, veuillez porter un couvre-bouche et nez. Dans les transports publics, pour faire ses courses et dans de nombreux autres domaines de la vie publique, le couvre-bouche et nez est obligatoire à Berlin.

Dernières informations sur la Covid19

Mise à jour du 16/10/202

Chers parents,

Dans la situation actuelle, il est  particulièrement difficile de se tenir informé sur nos droits et obligations liés à la situation sanitaire. Nous avons donc décidé d’apporter un petit éclairage sur quelques points importants et de vous donner tous les liens nécessaires si vous voulez creuser le sujet.

Si vous avez prévu d’aller en France ou ailleurs hors d’Allemagne : Il faut savoir que la France a été classé (dans son ensemble) comme zone risque par le RKI (Robert Koch Institut – Vous pouvez trouver la liste des pays
ici
). Ce classement fait que si vous revenez de France (ou d’une autre zone à risque), vous devrez :

  • vous mettre en auto-quarantaine à votre arrivée et en informer les autorités sanitaires locales (Gesundheitsamt).
  • présenter un test Corona négatif de moins de 48h (rédigé en anglais ou en allemand) ou en passer un gratuit dans les 10 jours après votre arrivée.
  • Dans l’attente de passer le test et d’en obtenir les résultats vous devez rester en auto-quarantaine.
  • Signaler aux autorités sanitaires allemandes toute apparition de symptôme lié au Covid-19 durant les 14 jours après l’entrée sur le territoire allemand, même en cas de test négatif.

Attention : les sanctions prévues par la réglementation allemande en cas de non-respect des mesures imposées aux
voyageurs en provenance de zone classée à risque par l’Allemagne sont lourdes (plusieurs milliers d’euros d’amende, voire amende pour non-respect d’une quarantaine).

Vous pouvez obtenir plus d’informations à ce sujet en français et en allemand Bund, allemand Berlin, anglais Berlin.

Si vous restez en Allemagne :

Chaque région allemande a eu une législation différente, il est donc indispensable de se renseigner avant de partir pour savoir quelles sont les règles en vigueur. Par exemple, pour 2 de nos régions voisines :

En Brandebourg : En venant de Berlin, qui est une zone à risque, vous avez le droit d’aller en Brandebourg pour la journée, mais interdiction d’y passer la nuit sans présenter un test corona négatif de moins de 48h.

En Mecklenburg, pour ceux qui voudrait aller au bord de la mer : Obligation de se mettre en quarantaine de 14 jours, qui pourra être réduite après 2 tests négatifs à 5 à 7 jours d’intervalles.

Si vous restez à Berlin :

– Pour les fêtes/invitations privées, vous ne pouvez être que 10 personnes présentes en même temps à
l’intérieur / 50 en extérieur. Plus de
détails ici.

– De 23h à 6h du matin : les bars, restaurants, cafés et points de vente ont obligation de fermer et seules 5 personnes ou 2 ménages peuvent se trouver ensemble à l’extérieur. Plus de détails ici. DERNIERE MINUTE : Le tribunal administratif de
Berlin à invalidé cette mesure vendredi 16.10 à midi.

– Le port du masque (bouche et nez) est obligatoire dans les transports publiques, aux arrêts de bus, dans les commerces, ainsi que dans de nombreuses autres situations listées ici : allemand, anglais. Le non port du masque expose à une amende de 50 à 500 euros. Plus d’infos en dessous.

Nous espérons que ces quelques éclaircissements vous permettront de mieux vous organiser pour ces prochains jours/semaines. Les réponses à de très nombreuses autres questions sont détaillées dans la FAQ ci dessous.

Nous vous souhaitons de passer de bonnes vacances. Bleiben Sie Gesund !

Votre équipe APE.

Dernières informations sur la Covid19

La Deuxième Vague est en cours : Ce bulletin d’information compile de courtes traductions d’informations actuellement importantes dans la presse quotidienne allemande sur la situation de Covid-19 à Berlin et dans le Brandebourg. En outre, il est également fait référence aux pages d’internet suivantes de l’ambassade de France à Berlin, qui compilent d’analyses d’actualité en français.

Liens utiles

FAQ – tests de dépistage du coronavirus à l’entrée sur le territoire allemand : https://de.ambafrance.org/FAQ-tests-de-depistage-du-coronavirus-a-l-entree-sur-le-territoire-allemand

Des restrictions de déplacements à l’intérieur de l’Allemagne : https://de.ambafrance.org/Des-restrictions-de-deplacements-a-l-interieur-de-l-Allemagne

Coronavirus Covid19 – FAQ – Cette FAQ s’adresse en particulier aux Français et Françaises résidant ou séjournant en Allemagne : https://de.ambafrance.org/Coronavirus-Covid19-FAQ

FAQ

Foire aux questions

En Allemagne, comme à l’étranger, cela dépend de la situation épidémiologique. Vous devez donc vous informer à l’avance sur la situation de la pandémie et sur les mesures de lutte contre le corona. Pour l’Allemagne, le gouvernement fédéral a mis en place une page d’information sur les règlements spécifiques à la maladie et les règlements généraux en vigueur.

 

Si vous prévoyez un voyage privé à l’étranger, veuillez vérifier si le pays dans lequel vous comptez vous déplacer est une zone à risque. Si c’est le cas, vous devrez vous mettre en quarantaine domestique après votre retour. Vous devez également vous renseigner à l’avance sur les règles d’entrée et les mesures applicables dans votre pays d’accueil concernant le confinement COVID-19. Vous pouvez obtenir de plus amples informations auprès du ministère fédéral des affaires étrangères.

Vous pouvez également visiter le site web de l’UE “Re-open EU” pour connaître les règles d’entrée des États membres de l’UE.

Source :

Prévention de la Corona à Berlin – questions et réponses

Statut : 10.10.2020

https://www.berlin.de/corona/faq/#faq_1_26

503 nouvelles infections de Covid-19 à Berlin – le nombre de patients en soins intensifs augmente considérablement

Mercredi, 503 nouvelles infections par le coronavirus ont été signalées à Berlin. C’est ce qui ressort du rapport sur la situation actuelle du ministère de la santé du Sénat.

Un feu de signalisation sur la propagation du virus sur trois est encore rouge : l’incidence sur 7 jours, qui indique le nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants en une semaine, est de 76,3. La veille, ce chiffre était de 71,5.

 

Le district de Berlin où l’incidence sur 7 jours est la plus élevée reste Neukölln (173,1), suivi de Mitte (118,2) et de Tempelhof-Schöneberg (94,9).

 

Toujours en vert, les deux autres feux de signalisation sur la propagation du virus, qui indiquent la valeur de reproduction sur 4 jours (0,92) et la proportion de places nécessaires pour les patients atteints de Covid-19 dans les unités de soins intensifs (4,5 %).

Le nombre de patients en soins intensifs de Covid-19 a augmenté de dix par rapport à la veille, pour atteindre un total de 59.

Source :

https://www.tagesspiegel.de/berlin/coronavirus-in-berlin-vor-dem-flughafen-schliesst-bereits-die-corona-teststelle-in-tegel/25655678.html

14 Oct. 2020 16:41

Sophie Krause

Pour la première fois depuis avril, plus de 100 nouvelles infections de corona dans le Brandebourg

Le nombre de nouvelles infections par le coronavirus est également en hausse dans le Brandebourg. La barre des 100 nouveaux cas a été dépassée pour la première fois depuis le 24 avril. De mardi à mercredi, 112 infections supplémentaires ont été enregistrées, a

annoncé mercredi le ministère de la santé. Le nombre d’infections enregistrées depuis mars a dépassé la barre des 5000 et s’élève maintenant à 5083. Le district d’Oberhavel a signalé le plus grand nombre de nouvelles infections avec 17, suivi de Potsdam avec 12. Actuellement, 763 personnes sont considérées comme activement malades, mais il s’agit d’un nombre calculé à partir des infections confirmées moins les patients guéris et morts. On estime à 4143 le nombre de personnes qui se sont rétablies.

 

Dans le Brandebourg, aucun district ou ville n’est encore une zone à risque avec plus de 50 nouveaux cas de corona pour 100 000 habitants dans les sept jours, qui sont soumis à des restrictions dans d’autres Länder. Dans le district d’Oder-Spree et dans la ville de Cottbus, cependant, des règles plus strictes en matière de corona continuent d’être en vigueur, puisque cette valeur est supérieure à 35 dans les deux cas. A partir de ce seul, une obligation de port de masque s’applique aussi dans les bureaux et les restaurants, si vous n’êtes pas à un endroit fixe. Seules 50 personnes au maximum sont autorisées à assister à des célébrations privées dans des salles publiques ou louées, à domicile 25 personnes au maximum. Dans le district d’Oder-Spree, le nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants est passé à 41,9 en sept jours, à Cottbus, il est de 41,1 (dpa).

Source :

14 Oct. 2020 12:32

Sophie Krause

Le maire M. Müller veut discuter avec les chefs de Länder de l’interdiction d’hébergement

 

Le maire de Berlin, Michael Müller (SPD), veut expliquer mercredi aux autres chefs d’État sa critique de l’interdiction d’hébergement. Ensuite, les premiers ministres des Länder rencontreront la chancelière Angela Merkel (CDU) pour des consultations au sein du bureau de la chancelière.

 

Berlin continue de rejeter l’interdiction d’hébergement, qui a été adoptée par la majorité des Länder, a déclaré mardi une porte-parole du Sénat. Selon l’interdiction, les

séjours de nuit dans des hôtels et des maisons de vacances lors de voyages dans de nombreuses régions d’Allemagne à partir de zones à risque avec plus de 50 nouvelles infections pour 100 000 habitants dans les sept jours ne sont possibles que si les vacanciers peuvent présenter un test corona négatif datant de moins de 48 heures.

 

Cela vaut pour les Berlinois, même pour le Land voisin de Brandebourg. “L’interdiction d’hébergement n’a aucun sens et ne fait que créer de la confusion et de l’incompréhension“, a déclaré le maire M. Müller. “Tous les jours, les Brandebourgeois font l’aller-retour entre Berlin et leur ville et se rencontrent. Mais ils doivent être à la maison pour passer la nuit”.

 

Le chef de fraction CDU de Berlin, M. Burkard Dregger, a accusé lundi le sénat d’être lui-même responsable des interdictions d’hébergement. “Le Sénat est responsable du fait que le nombre d’infections dépasse la limite convenue”, a critiqué Dregger. Il a déclaré qu’il n’appliquait pas suffisamment les règles de protection contre les infections à Berlin. Dans l’ensemble de Berlin, la valeur limite correspondante a continué à augmenter légèrement, atteignant 63,2 lundi (dpa).

La Chancelière après la conférence réunissant le gouvernement fédéral et les Länder sur la pandémie de Corona : “Il est très important que tout le monde participe”.

La chancelière Mme Merkel a consulté les chefs de gouvernement des Länder sur la situation de Corona. “Nous devons réduire le nombre de

contacts où les taux d’infection sont élevés afin de ne pas surcharger notre système de santé”, a déclaré la Chancelière. Elle a ajouté que le gouvernement fédéral et des Länder avaient franchi une étape importante avec leur nouvelle décision. La chancelière Merkel après la conférence fédérale-étatique sur la situation de la pandémie le 14 octobre.

“Nous sommes dans une phase de la pandémie qui est grave”, a déclaré la chancelière Angela Merkel. Elle est convaincue que ce que nous faisons ou ne faisons pas ces jours et semaines-ci sera déterminant dans la manière dont nous allons traverser la pandémie de coronavirus. Mercredi, Mme Merkel a discuté de la situation actuelle de la pandémie avec les chefs de gouvernement des Länder.

La Chancelière a appelé les citoyens à continuer de suivre les règles dans la phase décisive de l’automne : garder ses distances, respecter l’hygiène, porter un masque pour la vie quotidienne, utiliser l’application d’alerte corona en complément et aérer régulièrement les pièces. Il est également important de réduire le nombre de contacts dans les régions où les taux d’infection sont élevés, afin de ne pas surcharger le système de santé et de ne pas mettre l’économie en danger.

Conformément à leur stratégie de lutte contre la dynamique des infections, le gouvernement fédéral et les Länder ont décidés entre autres, de mettre en place une obligation de porter un masque p.ex. même à l’extérieur, un couvre-feu à 23 heures et de restreindre des fêtes avec la famille et les amis s’il y a plus de 50 nouvelles infections pour 100 000 habitants en une semaine.

Source : https://www.bundesregierung.de/breg-de/themen/coronavirus/bund-laender-beschluss-1798894

Si l’augmentation du nombre d’infections dans le cadre des mesures susmentionnées ne s’arrête pas dans les 10 jours au plus tard, d’autres mesures de restriction ciblées sont inévitables afin de réduire davantage les contacts entre les citoyens. Dans ces cas, en particulier dans la première étape, une restriction des contacts doit être introduite qui n’autorise le séjour dans des lieux publics qu’avec 5 personnes ou les membres de deux ménages. Le gouvernement fédéral et les Länder invitent instamment tous les citoyens à éviter les déplacements inutiles à l’intérieur de l’Allemagne à destination et en provenance de régions dépassant la limite de 50 nouvelles infections pour 100 000 habitants au cours des 7 derniers jours. Les réglementations des Länder concernant l’hébergement des voyageurs en provenance de régions particulièrement touchées seront réévaluées à la lumière de l’expérience et de l’évolution de la pandémie à la fin des vacances d’automne, le 8 novembre. Sur cette base, on élaborera un règlement subséquent aussi uniforme que possible. Le nouveau modèle de règlement de quarantaine pour les entrées en provenance de zones à risque étrangères (Muster-Quarantäneverordnung), qui a été discuté entre le gouvernement fédéral et les Länder, sera transposé par les Länder de manière largement uniforme dans leurs règlements d’ici le 8 novembre 2020. Selon ce règlement, une période de quarantaine de 10 jours s’appliquera aux voyageurs en provenance de zones à risque à l’étranger sans raison valable de voyager, avec la possibilité de mettre fin prématurément à la quarantaine au moyen d’un test négatif à partir du cinquième jour. Des exceptions détaillées sont prévues pour les voyages et les déplacements domicile-travail nécessaires.

Source : https://www.bundesregierung.de/breg-de/themen/coronavirus/bund-laender-beschluss-1798894

Les invitations et les célébrations privées telles que les anniversaires d’enfants sont-elles encore possibles ?

Lors d’événements privés et de réunions dans des salles fermées, seules 10 personnes peuvent être présentes en même temps, que 50 en extérieur. À partir de 10 personnes à l’extérieur, vous devez tenir un registre de présence afin qu’en cas d’infection, les personnes de contact puissent être localisées et informées rétroactivement. Si plus de 20 personnes sont présentes, vous devez également élaborer un concept de protection et d’hygiène. Afin de vous protéger et de protéger les autres, vous êtes tenu de garder une distance de 1,5 mètre même en privé si vous avez des personnes avec vous avec lesquelles vous ne vivez pas de toute façon, par exemple.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

En principe, l’appel à limiter les contacts sociaux au minimum continue de s’appliquer. De 23 heures à 6 heures du matin, une restriction s’applique avec effet immédiat : seules cinq personnes ou deux ménages peuvent se trouver ensemble à l’extérieur. Dans la sphère privée, seules dix personnes au maximum peuvent se réunir dans des salles fermées ou jusqu’à 50 personnes à l’extérieur. En outre, la distance minimale de 1,5 mètre par rapport aux autres personnes doit être respectée. Cela s’applique également aux événements et aux réunions dans la sphère privée.

Dans certains domaines, comme les soins infirmiers, vous ne pouvez pas respecter la distance minimale, par exemple, elle ne s’y applique pas. Comme auparavant, cela ne s’applique pas non plus aux contacts avec les personnes avec lesquelles vous vivez en ménage ou en partenariat ou pour lesquelles vous avez un droit de garde et d’accès. La distance minimale ne s’applique pas non plus si une personne est mourante ou gravement malade.

Le nombre de personnes participant à des événements est toujours limité et le nombre de clients et de participants doit également être réglementé dans le commerce de détail et dans les activités sportives et de loisirs. Dans les concepts de protection individuelle et d’hygiène, les responsables doivent expliquer comment ils assurent la protection contre les infections de leur public ou des participants. Il faut tenir compte des recommandations de l’Institut Robert Koch sur la protection contre les infections et des spécifications des autorités compétentes en matière de sécurité au travail. Les panneaux sur les règles de distance et d’hygiène doivent être affichés à un endroit bien visible.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Tous les restaurants, bars, cafés et points de vente à Berlin doivent fermer entre 23 heures et 6 heures. Le couvre-feu est destiné à éviter une propagation incontrôlée du coronavirus. Pendant le couvre-feu, il y aura également une restriction supplémentaire sur les contacts pour les fêtes privées à l’extérieur. Un maximum de cinq personnes seront autorisées à se réunir à l’extérieur lors du couvre-feu – ou deux ménages. Pour les réunions privées dans des salles fermées, seules dix personnes au maximum peuvent se réunir.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Un couvre-bouche et nez est obligatoire pour certaines pièces fermées. Le masque est également important dans les situations où il est difficile de garder une distance minimale avec les autres personnes – et donc le risque d’infection augmente.

Les masques sont obligatoires dans les bureaux, les bâtiments administratifs et les ascenseurs. Lorsque vous êtes sur votre lieu de travail fixe et que la distance minimale est respectée, vous pouvez retirer le masque.

Les passagers des transports publics, des gares ferroviaires, des arrêts de bus et de tramway, des aéroports, des ferries et des terminaux de ferries, ainsi que des commerces de détail, sont également tenus de porter un masque buccal et nasal. En outre, le port d’un masque buccal et nasal est obligatoire au restaurant, chez le coiffeur ou dans un cabinet médical.

Lors des manifestations de plus de 100 participants, le port d’un couvre-bouche et nez est obligatoire. Un masque doit également être porté pour un nombre plus restreint de participants, par exemple s’il y a des chœurs parlants lors d’une manifestation.

La liste complète de toutes les zones pour lesquelles un masque est obligatoire se trouve dans l’ordonnance sur la protection contre les infections, au paragraphe 4 (Infektionsschutzverordnung).

Le couvre-bouche et nez doit couvrir la bouche et le nez afin de réduire la propagation des gouttelettes et des aérosols provoqués par la respiration, la toux, les éternuements ou la parole.

Si vous ne respectez pas cette obligation, vous serez condamné à une amende de 50 à 500 euros.

Si vous n’avez pas de couvre-bouche et nez, vous pouvez également utiliser un foulard ou un châle. Les enfants jusqu’à l’âge de six ans inclus, ainsi que les personnes qui ne peuvent pas porter de masque en raison d’un handicap tel que la surdité ou un trouble de la santé, sont exemptés de cette obligation.

Des informations sur la manipulation et le nettoyage ainsi que sur la distinction entre les masques de tous les jours et les masques médicaux sont disponibles sur le site web du Centre fédéral d’éducation pour la santé (Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung).

Source:

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Tout grand rassemblement de personnes comporte un risque d’infection, surtout si les règles de distance et d’hygiène ne sont pas respectées. Afin de protéger la population, y compris les manifestants eux-mêmes, il a été décidé de rendre obligatoire le port d’un couvre-bouche et nez. Les organisateurs sont tenus de présenter un concept d’hygiène pour leur manifestation. La nature des manifestations étant telle que le nombre de participants peut changer au cours de l’événement, des précautions supplémentaires sont importantes. Parmi celles-ci figure l’obligation de porter un couvre-bouche et nez.

Source:

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Pour les événements, il existe toujours des restrictions quant au nombre de personnes pouvant être présentes en même temps :

Dans des pièces fermées :

  • pour les événements privés : pas plus de 10 personnes
  • pour tous les autres événements : pas plus de 1 000 personnes

En plein air s’applique :

  • pour les événements privés : pas plus de 50 personnes
  • pour tous les autres événements : pas plus de 5 000 personnes

Les organisateurs doivent élaborer un concept de protection et d’hygiène individuelles, qui explique également comment maintenir la distance minimale et tenir un registre des présences lorsque des salles fermées sont utilisées lors de l’événement, afin de pouvoir réagir rapidement en cas d’infection éventuelle. Dans un cadre privé, un tel concept doit également être élaboré pour les événements en plein air auxquels participent plus de 20 personnes en même temps.

Les rassemblements, c’est-à-dire les manifestations ou les démonstrations, peuvent avoir lieu sans nombre limité de participants. À partir d’une taille de plus de 100 personnes, un un couvre-bouche et nez doit être porté lors des manifestations. S’il y a des chœurs parlants, cette obligation s’applique également à une manifestation de moindre envergure. Les responsables des manifestations respectives sont chargés de veiller au respect de la distance minimale et des règles d’hygiène, et doivent également être en mesure de l’expliquer dans un concept de protection et d’hygiène. Les personnes présentes aux manifestations n’ont pas besoin d’être répertoriées.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Les personnes responsables – par exemple, pour un événement – doivent répertorier les participants ou les personnes présentes. Cela s’applique actuellement, que l’événement se déroule à l’intérieur ou à l’extérieur. En cas d’infection, la documentation permet de retracer les éventuelles chaînes d’infection et de contacter rapidement les personnes concernées. Les informations doivent contenir : le nom complet, le numéro de téléphone, l’arrondissement ou la commune du lieu de résidence ou de séjour, l’adresse ou l’adresse électronique, l’heure de présence, le cas échéant le numéro de siège ou de table (dans un restaurant par exemple).

Les informations doivent être véridiques, sinon, une amende peut être infligée. La personne peut également se voir refuser l’entrée.

Vous pouvez lire le règlement relatif à cette obligation sous le §3 du règlement.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Chaque club et chaque studio de fitness doit pouvoir présenter un concept de protection et d’hygiène, qui précise également la surface minimale requise par mètre carré et par personne.

Dans le domaine des sports en salle, une liste de présence doit en principe être tenue pour les cas d’infection. Si vous êtes dans une salle de sport, vous devez également porter un couvre-bouche et nez, mais vous n’êtes

pas obligé de le faire lorsque vous faites du sport. Pour les sports de contact, vous devez toujours tenir un registre des présences, même sur les installations sportives de plein air. Les règles générales de la réglementation sur la protection contre les infections sont toujours applicables. Les personnes responsables doivent informer les participants avant le début de la session de training sur les concepts de protection et d’hygiène respectifs et veiller à leur mise en œuvre.

Dans le domaine des sports d’équipe et de groupe, des groupes d’entraînement fixes de 30 personnes maximum, y compris la direction de l’entraînement, peuvent s’entraîner ensemble.

Dans le domaine des arts martiaux, des groupes d’entraînement fixes de quatre personnes maximum, plus le responsable de l’entraînement, peuvent s’entraîner ensemble. Ici, le nombre total de groupes d’entraînement autorisés sur l’installation sportive dépend de la taille de l’installation sportive utilisée.

Les couples de danseurs fixes et les autres couples sportifs peuvent également s’entraîner ensemble.

En outre, des formations peuvent avoir lieu en canoë, en voile et en aviron. Les bateaux-dragons sont exclus.

Pour soutenir les clubs sportifs à but non lucratif de Berlin, un “Rettungsschirm Sport” (parachute de secours) sera mis en place, qui sera organisé par le Landessportbund Berlin. Les demandes peuvent être trouvées en ligne sur le site du Landessportbund. Cette offre est valable jusqu’au 28.02.2021. Seuls les clubs sportifs dont il est prouvé que les dommages ont été causés par la pandémie de Corona bénéficieront d’un soutien financier. Le Sénat met 8 millions d’euros à disposition à cette fin. 

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Vous êtes obligé de porter un masque dans les transports publics de Berlin, entre autres. Le gouvernement fédéral et les gouvernements des Länder, à l’exception du Land de Saxe-Anhalt, ont convenu de réglementer

uniformément l’obligation de porter un masque dans certains lieux publics. En cas d’infraction, vous serez condamné à une amende d’au moins 50 euros. Sont exclus de l’obligation les enfants jusqu’à l’âge de six ans, les personnes qui ne peuvent pas porter une couverture en raison d’une déficience ou d’un handicap de santé, ou les personnes sourdes et malentendantes et leurs accompagnateurs.

Le couvre-bouche et nez doit couvrir la bouche et le nez afin de réduire la propagation des gouttelettes et des aérosols provoquée par la respiration, la toux, les éternuements ou la parole.

Le paragraphe complet sur le couvre-bouche et nez se trouve dans le règlement au §4. (SARS-CoV-2-Infektionsschutzverordnung)

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Le gouvernement allemand vérifie constamment quels pays doivent être classés comme zones à risque, c’est-à-dire où le risque d’infection par le coronavirus est élevé. L’Institut Robert Koch (RKI) publie la liste des zones à risque et la met à jour en permanence. Si vous entrez à Berlin depuis une zone à risque directement ou via une zone sans risque ou un autre Land, vous devez vous attendre à une quarantaine de 14 jours. Si vous souhaitez vous informer sur le nombre actuel de cas, le RKI montre dans un tableau de bord interactif comment la situation de l’infection dans les différents Länder se présente.

Si vous entrez à Berlin depuis une zone à risque directement ou via une zone sans risque ou un autre Land en Allemagne, vous devez vous attendre à une quarantaine de 14 jours. Cela vaut également pour les zones à risque en Allemagne. Si vous souhaitez vous informer sur le nombre actuel de cas, le RKI vous montre dans un tableau de bord interactif comment se présente la situation de l’infection dans les différents Länder.

L’OMS et l’université Johns Hopkins fournissent des informations sur la propagation mondiale du coronavirus, et proposent toutes deux un service interactif.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies fournit des informations sur le nombre de cas en Europe avec une liste.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Si vous avez été dans une zone à risque au cours des 14 derniers jours avant d’entrer à Berlin, vous devez toujours vous présenter à l’autorité sanitaire responsable (Gesundheitsamt) et vous soumettre à une quarantaine de 14 jours. Vous pouvez également utiliser la carte de sortie pour vous présenter au Gesundheitsamt. Vous êtes obligé de passer un test à la demande du Gesundheitsamt.

Si vous arrivez d’une zone à risque et que vous ne présentez aucun symptôme, vous avez la possibilité de vous faire tester directement dans l’une des stations de test des aéroports de Tegel et de Schönefeld, à la gare centrale ou à la gare routière centrale. Certains cabinets médicaux offrent également des possibilités de dépistage – mais uniquement sur rendez-vous. Jusqu’à ce que le résultat soit connu, vous devez vous mettre en quarantaine. Un test est gratuit s’il est effectué dans un délai maximum de 72 heures après l’entrée. Les voyageurs de retour présentant des symptômes doivent se présenter immédiatement au Gesundheitsamt et se mettre en auto-quarantaine.

Ceux qui viennent d’une zone à risque et qui peuvent déjà présenter un certificat médical avec un résultat négatif en allemand ou en anglais, qui ne date pas de plus de 48 heures, ne doivent pas être mis en quarantaine pour le moment. Le certificat médical doit être présenté au Gesundheitsamt immédiatement à sa demande et au plus tard 72 heures après l’entrée sur le territoire.

Par zone à risque, on entend un État ou une région hors d’Allemagne pour lesquels il existe un risque accru d’infection au coronavirus au moment de l’entrée sur le territoire. La classification est effectuée par le gouvernement fédéral, à savoir le ministère fédéral de la Santé, le ministère fédéral des Affaires étrangères et le ministère fédéral de l’Intérieur, et est publiée par l’Institut Robert Koch (RKI).

Les passagers en transit ne doivent pas être mis en quarantaine s’ils quittent Berlin immédiatement et directement.

Vous pouvez lire les exceptions exactes dans le règlement dans la partie 3 (mesures de quarantaine) sous le §9. (SARS-CoV-2-Infektionsschutzverordnung)

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Les mesures de quarantaine à Berlin ne s’appliquent pas aux voyageurs provenant de régions à risque en Allemagne. Cependant, les réglementations des Länder diffèrent. Veuillez vous informer à l’avance sur les réglementations en vigueur dans les Länder.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1

Le Sénat a mis au point un système de feux de signalisation pour évaluer avec précision la situation de la pandémie pour Berlin et en déduire toute nécessité d’action. Afin de pouvoir évaluer les effets de l’assouplissement décidé, des indicateurs ont été convenus, qui se concentrent d’une part sur la dynamique de transmission et d’autre part sur la charge pesant sur le système de soins de santé. À cette fin, le taux de reproduction, le nombre de nouvelles infections et l’utilisation des lits de soins intensifs sont pris en compte. Ensemble, les trois indicateurs donnent une image significative de la situation épidémiologique.

Dans le cadre d’une procédure par étapes, le Sénat assouplira les mesures visant à maîtriser le coronavirus en plusieurs phases, dans la mesure où le taux d’infection et l’utilisation des capacités hospitalières le permettent.

  • Indicateur du taux de reproduction :

Le taux de reproduction est le nombre de personnes infectées par une personne infectée. Une valeur supérieure à 1 entraîne une dynamique d’infection. Si la valeur est supérieure à 1,1 pendant au moins trois jours consécutifs, le feu devient jaune. Si le taux de reproduction est d’au moins 1,2 pendant au moins trois jours consécutifs, le niveau rouge est atteint.

  • Indicateur Nombre de nouvelles infections par semaine :

Le nombre de nouvelles infections a été classé par le Sénat comme suit : Le niveau rouge est atteint lorsque 30 personnes pour 100 000 habitants* ont été nouvellement infectées par semaine. Le niveau jaune est atteint lorsque 20 personnes pour 100 000 habitants* ont été nouvellement infectées par semaine. Le niveau du vert se situe en dessous.

  • Indicateur Utilisation des lits de soins intensifs :

Si le nombre de lits de l’unité de soins intensifs requis pour les patients COVID-19 est supérieur à 15 %, le feu de signalisation est mis sur jaune. Si le taux d’occupation est supérieur à 25 % de la capacité disponible, le feu passe au rouge. Le niveau vert est inférieur à 15 %.

  • Signifie les phases de feux de signalisation ” jaune ” et ” rouge ” :

Si deux des trois indicateurs susmentionnés sont jaunes, il est nécessaire d’en discuter au Sénat et de préparer des mesures éventuelles. Si deux des trois indicateurs ci-dessus sont rouges, cela nécessite la mise en œuvre de mesures ou le retrait de l’assouplissement.

Source :

15.10.2020 : https://www.berlin.de/corona/faq/#headline_1_1